Gestion des énergies fossiles

L’urgence de sevrer la planète des énergies fossiles pour éviter de nouvelles crise

Extrait de l'article de Novethic du 27 mars 2020 (Conception Alvarez) :
"Le coronavirus vient donc souligner à quel point il est urgent de sortir des énergies fossiles, pour des raisons qui vont au-delà du changement climatique, dans un marché qui promet de devenir de plus en plus chaotique", analyse Matthieu Auzanneau, directeur du Shift Project."

Lire l'article de Novethic " Urgence de sevrer énergies fossiles ".

Article publié par "Canopée" le 21/04/2020

 

 

#jerestechezmoi

Bienvenue sur Le Marché d’Espalion.fr

Dans le but de réduire au maximum les contacts, la livraison à domicile est privilégiée et sera possible gratuitement sur la commune d’Espalion grâce au réseau des bénévoles du CCAS. 
Les producteurs s’engagent à ne pas déballer leur stand et à livrer uniquement la commande selon les autorisations municipales.
C’est simple ! Vous contactez l(es) exposant(s) par téléphone ou par mail pour passer votre commande. Le producteur vous informe des modalités de livraison et de paiement.
 
Sur le site internet le marché d'Espalion (imaginée par des citoyens, des associations et des élus) vous y retrouvez la majorité des producteurs locaux présents sur le marché du vendredi.

 

Article publié par "Canopée" le 29/03/2020

 

En cette période de confinement, le monde de demain est à repenser...

Des organisations associatives, environnementales, syndicales et des parlementaires s'emparent de ce sujet !

Déjà en 2015 les Nations Unies avaient adopté 17 priorités pour un développement économique et social, soucieux de respecter les populations et la planète !  Avec pour cible 2030.

Les  " 17 objectifs pour sauver le monde " et " Rapport 2019 sur les ODD " ( site des Nations Unies)

 

Article offert par un adhérent

Le desastre Sanitaire, Humain , Ecologique,  Mondial  est arrivé...


Mediapart m'a écrit ils m'ont offert l'article gratuitement, à lire ci-dessous.

Ci-dessous l'article " Le coronavirus, «un boomerang qui nous revient dans la figure» " de Jade Lingaard et Amélie Poinssot paru dans "Mediapart" le 22 mars 2020, envoyé par un adhérent.

 

L'homme tient-il l'avenir de la Terre dans ses mains ?

Le confinement du au coronavirus nous questionne :

  - La Mondialisation a t-elle atteint ses limites ?

  - L'homme serait-il un prédateur pour son environnement ?

  - La Terre serait-elle un organisme vivant ?

  - La Planète se vengerait-elle de nos comportements destructeurs ?

  - ...

 

Ci-dessous le point de vue d'un Adhérent.

 

Plantes comestibles sauvages facilement identifiables

Coronavirus oblige...

 

Au printemps il y a de nombreuses jeunes pousses qui sortent de terre, nourrisantes, au goût étonnant et à proximité de chez soi.
Voilà de quoi profiter du temps libre, si on en a !  Avec les enfants, si on en a !  De faire un cours de botanique, quitte a se mettre soit même à niveau, découverte mutuelle.

 

Attention de ne pas se tromper, peu de plantes toxiques, mais si le moindre doute, ne pas ramasser !

5 questions à se poser


Les gouvernements sont déjà en train de se préparer à injecter des milliards dans des secteurs industriels polluants et épuisant les ressources et surexploitant la main d'oeuvre pour relancer cette foutue croissance et sauver un système économique mondial putride après la pandémie.

 

Ne laissons pas faire, communiquons, agissons, aidons nous à ne plus considérer la transition comme un virage utopique et accessoire chanté par les écolos. C'est l'affaire de tous et chacun de faire vivre l'économie circulaire, d'abandonner sa voiture, de se nourrir via une AMAP, de boycotter les mauvais produits, de boycotter les mauvais emplois. non, n'ayons pas peur de lâcher nos gagne pains, il y en a tant d'autres à redécouvrir pour remplacer l'industrie par l'artisanat…
 

Moustapha Dahleb, la plus belle plume tchadienne, a écrit

 

L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.

 

Lire le texte ci-dessous de Moustapha Dahleb, la plus belle plume Tchadienne. Texte envoyé par l'association "Gospel Song" d'Espalion.