Trop chaud, l'été ? Moi jamais !


L’isolation de l’habitat est aujourd’hui soumise à la réglementation thermique 2012 en attendant celle de 2020. Malgré les progrès notables réalisés dans ce domaine, les isolations sous toiture sont souvent insuffisantes pour éviter les surchauffes lors des étés caniculaires.

S’il s’agit de combles inutilisés, on veillera à poser une couche d’isolant conséquente (mettre 40 à 50 cm, voire 60 cm de ouate de cellulose par exemple) sur le plancher perdu, ce sera encore plus efficace si le volume est bien ventilé.
En revanche lorsque des pièces mansardées sont occupées, on peut éviter la surchauffe sans être obligé de poser 50 cm d’isolant. Il s’agit là d’utiliser la technique du double voligeage. Cela consiste à poser une première couche de volige sur les chevrons de la charpente, puis à contre-chevronner avec des lisses de 5 cm d’épaisseur et poser une deuxième couche de volige.
L’air chaud sera évacué par la convection naturelle entre les deux couches, rentrant par le bas et sortant par le faîtage.
Il faudra ensuite installer une grille anti-rongeurs au bas du toit (voir la photo) et prévoir un closoir ventilé * au faîtage.
Une précision : Les couches de volige seront adaptées au projet. Par exemple, en cas d’emploi de tuiles de terre cuite, il sera suffisant de poser des liteaux pour la deuxième couche. Rien n’empêche par ailleurs de poser un isolant rigide style « Panneau pare-pluie fibre de bois rigide » pour la première couche, ce qui améliorera encore plus la performance d’isolation.

* Finition de faîtage qui permet à l'air chaud de s'évacuer par convection naturelle grâce aux orifices du closoir

Laurent Delaure, Canopée

Derniers articles - Nos Actions

Une astuce écologique, le double voligeage

Trop chaud, l'été ? Moi jamais !


L’isolation de l’habitat est aujourd’hui soumise à la réglementation thermique 2012 en attendant celle de 2020. Malgré les progrès notables réalisés dans ce domaine, les isolations sous toiture sont souvent insuffisantes pour éviter les surchauffes lors des étés caniculaires.

Lire la suite...

Une année sereine

L’Association Canopée vous souhaite une année 2019 sereine.


La 2018 se termine en sortie de route, mode « gilets jaunes ».
Tollé derrière les 80 km/h, et explosion de colère sur les taxes sur le diesel…  « Si on s’attaque  à la voiture, on s’attaque à mes conditions de vie ! On taxe un système avec lequel je suis pieds et  poings liés! »
D’autres mécontents en ont profité pour venir grossir les rangs des gilets jaunes mais au fond, quel est le problème ?

Lire la suite...

Mobilité douce, des idées en réponse à la taxe carburant

Voici une réponse, elle n'est pas la seule, mais voilà des personnes qui proposent, Bravo Hélène, Michel et Jean Marie !

2ème atelier de transition énergétique en Pays d'Olt

Compte rendu de séance de l’Atelier Citoyen & Participatif n°2
du 12 décembre 2018

OBJECTIF : Appropriation des actions à mettre en place pour la transition énergétique,
par les citoyens locaux

Étaient présentes, 15 personnes motivées aux compétences multiples.

 

 

Nous avons commencé par le choix des 3 rôles suivants nécessaires à un atelier participatif :

  • La médiatrice de la bienveillance et de la prise de parole : Virginie
  • Le maître du temps qui a pour but d’éviter les réunions trop longues : Pierre-Henri
  • La secrétaire d’un compte rendu participatif : Sam

1 –  Le Tour de Table d ’environ une demi-heure, pour apprendre à se connaître .


  Chaque personne s’est présentée, en expliquant à la fois ses aspirations particulières et ce qu’elle peut apporter à ce collectif.

 

Lire la suite...