Des méthodes à revoir !

Canopée a été invité à participer au travail d'élaboration d'une fiche technique sur les baux fonciers liés à l'implantation d'éoliennes, à l'initiative de la Direction Départementale des Territoires (DDT). Cette fiche est destinée aux propriétaires fonciers contactés pour la signature d'une promesse de bail en vue d'installation d'éoliennes.

Nos propositions :

Au moment de la cession des baux fonciers des parcs éoliens, la participation citoyenne devrait être proposée afin que les acteurs locaux se réapproprient en partie les projets, mieux vaut tard que jamais ! L'idéal étant des projets participatifs dès le départ, mais en France on n'a visiblement pas cette culture (en Allemagne 50 % des parcs sont citoyens).

Pourquoi l'implantation d'éoliennes ou la cession de baux ne feraient-ils pas l'objet d'une publication dans les médias ?

Au delà de cette question des investissements citoyens dans les projets d'énergies renouvelables , notre association est très critique par rapport à la méthode mise en place par les pouvoirs publics pour implanter les nouvelles énergies. Pourtant, l'enjeu est de taille : ces énergies doivent remplacer les  énergies fossiles et limiter ou, nous l'espérons, arrêter le recourt au nucléaire.

La question sensible des éoliennes

Hormis le cadre légal voté à l'assemblée nationale, nous constatons des lacunes graves, démocratiques et citoyennes, dans la mise en pratique du développement des parcs éoliens :

  • aucune réflexion concertée entre la région et les départements pour définir quels sont les objectifs de production département par département
  • aucune concertation entre les différents projets d'implantation qui se surajoutent dans certains territoires 
  • aucune sensibilisation vers les élus et le public sur la nécessité de développer cette énergie.

Dans ce contexte, les tensions sont fortes au niveau local dans les zones rurales où naissent les projets. Les détracteurs accusent les développeurs et les maires de vouloir saccager les paysages et de créer des nuisances, tout cela pour quelques retombées fiscales.

Quand il y a participation locale (si volonté il y a !), la cohésion sociale sort renforcée et non le contraire !

L'éolien n'est qu'une partie de la transition énergétique.

Notre rôle en tant qu'association est de travailler concrètement sur les lignes du Schéma Régional Climat Air Énergie où des pistes de mises en œuvre sont énoncées qui ne sont pas toujours traduites par des propositions concrètes :
"Inciter les collectivités à mettre en œuvre des démarches participatives et de co-construction par les citoyens, les inciter à mener des démarches d'aménagement opérationnel durable : éco-quartier, approche environnementale de l'urbanisme..." C'est sur ces bases que nous sommes prêts à travailler...

Conclusion

Nous sommes convaincus qu'il faut renforcer l'éthique commerciale lors de la mise en place de relations commerciales éoliennes et que notre présence au sein des groupes de travail est pertinente. Cependant nos propositions, pourtant en cohérence avec le Schéma Régional Climat Air Énergie, n'ont pas été prise en compte dans les commissions organisées par la Direction Départementale des Territoires. Nous constatons que le groupe de travail "baux fonciers éoliens", n'exprime pas la volonté d'intégrer la dimension citoyenne et locale à 100% ou partiellement.Dans ce contexte, et après en avoir débattu au sein des conseils d'administration des 15 avril et 13 mai 2016, nous ne souhaitons plus participer à une réflexion qui abandonne un volet pédagogique majeur de la transition énergétique.

   

 

Derniers articles - Nos Actions

Vivre au bord de l'eau

Depuis plusieurs générations, la famille de Jean-Louis possède un moulin sur la commune de Pont de Salars et leurs meuniers, tout au long des siècles, ont transmis à leur descendance les savoir-faire de ce métier difficile et fondamental dans l’économie rurale. Depuis 2003, Marie-Jo et Jean-Louis ont choisi d’habiter le moulin où ils avaient coutume de passer des vacances et ont amélioré le confort de la partie habitation : système dit du pas-de-loup pour isoler les murs de l’humidité, capteurs solaires thermiques, isolation extérieure du mur nord et du toit...  
Depuis 2009 Jean-Louis valorise le potentiel hydroélectrique du lieu avec l’installation de nouvelles turbines, perpétuant ainsi une des fonctions du moulin, autonome en électricité depuis 1920.  Aujourd’hui, avec les retenues d’eau et les captages, ce moyen de production ne permet plus d’être autonome, d’où la diversification des moyens de chauffage de la maison (4 sources d’énergie !) et la nécessité du  raccordement au réseau.

Marie-Jo et Jean-Louis nous accueilleront le dimanche 16 juin à 14 h 30 pour une visite d’une durée de 2 h environ qui sera suivie d’un pot de l’amitié.

La visite est limité à 8 participants, priorité donnée aux adhérents de Canopée, et sur inscription uniquement, au 07 84 26 35 58

Favoriser une mobilité pauvre en carbone...

 ...l'objectif de l'atelier "Mobilité" de Rodez Agglomération

La conviction de Canopée qui est membre du réseau Action Climat, est que les lois mobilité, et donc les mesures prises dans les Plans climat, doivent être un bouclier contre le dérèglement climatique. Vous trouverez dans l'article :

 

  1. les points qui nous semblent être une base de réflexion pour des solutions de transports plus accessibles et plus écologiques pour tous, et inspirent nos propositions au sein du PCAET (Plan Climat Air Énergie Territorial) de Rodez Agglo
  2. Une brève présentation de l'atelier Mobilités : ce chapitre sera alimenté au fur et à mesure de l'avancée des travaux.
  3. Des pistes pour que chacun puisse participer au changement dans son quotidien
    Lire la suite...

    Démocratie locale

    Des habitants se constituent en collectif : le H.I.C !

    Le collectif HIC vous invite à des rencontres citoyennes autour de la démocratie locale et du pouvoir d’agir des habitants, une fois par mois jusqu’en octobre  2019 :

    "En effet, nous avons besoin de réinventer la façon de construire politiquement nos campagnes . Nous sommes convaincu-e-s que le pouvoir d'agir des habitants c'est la solution ! Avec des opinions différentes, quand tout le monde s'exprime, cela peut faire un joyeux bordel ! Un bordel bien organisé avec des méthodes éprouvées, nous apprenons à décider ensemble pour partager une autre façon de faire de la politique."
    Après la soirée de lancement du cycle qui a eu lieu le vendredi 12 avril manoir de Valady : Commune, intercommunalité, la place des habitants dans ces instances et la rencontre avec les auteurs du livre «Référendum d’Initiative Citoyenne”... Demandez le programme ! Prochain rendez-vous le 17 mai...

    Lire la suite...

    INNOVATION VÉHICULES DOUX

    Une association est née en décembre 2018, en Aveyron : In’VD  Innovation Véhicules Doux.

    L'association, fondée par des membres de Canopée, Hélène et Michel Jacquemin, souhaite adapter à notre configuration rurale de montagne – longues distances et dénivelés importants - des solutions de mobilité peu énergivores. L’objectif est de s’inspirer des modèles de vélo-mobiles, « plutôt adaptés au milieu urbain, sans relief, avec une autonomie de 20 à 30 km » pour construire un vélo-mobile adapté au relief du Sud-Aveyron avec une autonomie de 30 à 40 km, ainsi qu’une remorque à assistance électrique capable de transporter une centaine de kilos.  Avec l’assistance électrique, l’effort est équivalent à celui de la randonnée, auquel il faut ajouter en positif le stress qui tombe et le sourire des gens qu’on croise.

    In'VD lance un appel à participation, à idée. L’idée est de partager et de fédérer autour d’un projet innovant les ressources locales. Ensuite, si une entreprise prend le bébé pour en faire une activité professionnelle tant mieux.

    Suivez l'aventure en adhérant à In'VD, en lisant la newsletter La Potinière, en incitant votre élu à participer à "Une semaine sans ma voiture"...

    Lire la suite...