Lettre aux professeur·es et au personnel des établissements d’enseignement de France

Lettre à diffuser, à signer...

Cher·ères enseignant·es du primaire, du secondaire et du supérieur,
Cher personnel des établissements d’enseignement de France,

Nous sommes étudiant·es, lycéen·nes et collégien·nes, et nous avons décidé de ne pas rester les bras croisés face au changement climatique et à l’effondrement de la biodiversité.

 

Aujourd’hui, à l’heure où les sécheresses, les inondations et la hausse des températures s’intensifient en France et partout à travers le monde, nos perspectives d’avenir sont sérieusement compromises. Nous sommes inquiet·ètes et en colère face à l’inaction de nos dirigeant·es, soulignée récemment par l’échec programmé de la COP25. Nous entendons les différents messages toujours plus alarmants des scientifiques, tels que ceux du GIEC [1] et de l’IPBES [2], comme un appel à agir et à changer rapidement notre mode de vie.

C’est pourquoi la jeunesse – et avec elle des femmes et hommes de toutes les générations – est appelée à se mobiliser partout en France le 13 mars. Les marches de ce vendredi ont pour but d’amener la société et les dirigeant·es politiques à réaliser les changements qui s’imposent. Depuis déjà un an maintenant, sous l’impulsion notamment du Secrétaire général de l’ONU [3], nous agissons pour que cette urgence soit reconnue à toutes les échelles, en manifestant pour le climat tous les vendredis.

Nous agissons aux côtés de millions de jeunes à travers le monde dont Greta Thunberg, en allant voir les élu.es, en usant de tous les moyens qui sont à notre disposition. Cela ne devrait pas être notre rôle, nous devrions apprendre, comprendre le monde dans lequel nous grandissons. Mais nous ressentons le devoir d’agir. Nous n’avons pas d’autre choix que de prendre les devants et d’engager sans plus attendre les changements importants à réaliser pour nous assurer un futur viable, juste et paisible.

Mais nous n’y arriverons pas seul·es : pour que ce jour soit décisif, nous avons besoin de vous, professeur·es et personnels de nos établissements. Ainsi, nous vous invitons à nous rejoindre le Vendredi 13 Mars dans l’une de nos mobilisations à travers la France [4].

Nous sollicitons également votre soutien, par la signature de cette lettre. Votre signature nous aidera à donner de la valeur à nos messages au sein de nos établissements pour que nos absences ne soient pas comptabilisées ce jour-là, mais reconnues en tant que telles : une participation nécessaire à l’élaboration d’un avenir viable. Dans d’autres pays, les jeunes sont encouragés et soutenus dans leurs mobilisations [5] : pour que notre société puisse ouvrir les yeux sur les enjeux présents, nous comptons sur vous.

 

En vous remerciant chaleureusement,

Collégien.nes, lycéen.nes et étudiant.es mobilisé.es pour le climat au sein de Youth for Climate France.

 

Lien pour la " signature de cette lettre ".

 

Article publié par "Canopée" le 07/03/2020

Derniers articles - Nos Actions

Contrat de Transition Ecologique (PNR Grands Causses)

« Parc naturel régional des Grands Causses »

 

Extrait des fiches actions discutées lors des différents ateliers dans le cadre du Contrat de Transition écologique du PNR Grands Causses.

 

Ces fiches ont été renseignées depuis sur la plateforme en ligne du Ministère de la transition écologique :

" Contrat Transition Ecologique "

 

Pour découvrir les différentes fiches, cliquer sur "Lire la Suite"

 

Lire la suite...

Elaboration d'un contrat de transition écologique (CTE)

« La méthode des contrats de transition écologique »

Les contrats de transition écologique sont élaborés sur la base des spécificités et des besoins de chaque territoire.

Mis en place à l’échelle d’une ou plusieurs intercommunalités, ils sont co-construits à partir de projets locaux, grâce à la mobilisation des acteurs des territoires : collectivités, entreprises,  associations, citoyens…

Les projets sont accompagnés aux niveaux technique, financier et administratif, par les services de l’État, les établissements publics et les collectivités locales (départements, régions). L’État, notamment, se place dans une posture de facilitation et mobilise de façon coordonnée ses services et les établissements publics.

Signé après environ 6 mois de travail, le contrat de transition écologique fixe un programme d’actions opérationnelles sur 3 ou 4 ans avec des engagements précis et des objectifs de résultats.

Lien vers le guide " contrat de transition écologique " sur le site du Ministère de la Transition écologique.

Article publié par "Canopée" le 21/10/2020

 

 

PNR Aubrac (PTECA) - contribution "ADOC" et "Canopee 12"

« Programme de Transition Energétique et Climatique de l'Aubrac »

Contribution des associations "ADOC" et "Canopee 12"

lors de la réunion du Parc Naturel Régional de l'Aubrac, le lundi 5 octobre 2020 à Bourgs sur Colagne 48100

Les points abordés lors de cette réunions sont : les consommations et la facture énergétique du territoire, l’état des lieux des réseaux de transport énergétique et des EnR, réflexions sur leur potentiel de développement, la mobilité, les émissions de gaz à effet de serre et la séquestration carbone, le changement climatique en Aubrac, et réflexion sur la stratégie à venir.

Le détail des contributions des 2 associations : " Réunion du PNR le 5 octobre 2020 " (format PDF)

Article publié par "Canopée" le 08/10/2020

 

 

Dénoncer l’inaction climatique des politiques serait-il subversif ?

Une campagne Greenpeace (dérangeante ?) pour dénoncer l’inaction politique

Face à l'urgence climatique, les discours ne suffisent pas.

Le changement climatique est désormais : LA préoccupation majeure des populations française et européenne, les mouvements des jeunes pour le climat s’intensifient et 1000 scientifiques appellent à la désobéissance civile face à l’urgence écologique.

 

Lire la suite...