L’Association Canopée vous souhaite une année 2019 sereine.


La 2018 se termine en sortie de route, mode « gilets jaunes ».
Tollé derrière les 80 km/h, et explosion de colère sur les taxes sur le diesel…  « Si on s’attaque  à la voiture, on s’attaque à mes conditions de vie ! On taxe un système avec lequel je suis pieds et  poings liés! »
D’autres mécontents en ont profité pour venir grossir les rangs des gilets jaunes mais au fond, quel est le problème ?

Oui nous souffrons d’une démocratie très peu participative, d’une société trop inégalitaire, et il est fondamental de lutter pour la liberté et l’égalité mais aussi nous ne savons plus vivre sans une consommation excessive et sans pétrole….

Nous voilà donc piégés par le pétrole, qui, clé du progrès pendant des décennies, nous a amenés, grâce à la voiture et la maison individuelle, à nous isoler les uns des autres, à nous éloigner des lieux de nos activités et à détruire la notion de collectivité, et de solidarité.
 
Nous voilà incapables de penser vivre sans la voiture, le plus souvent seuls à notre volant, sur nos routes, certes pittoresques, pour aller travailler, faire les courses, toujours un peu plus loin et pour tout simplement avoir du lien social.

Les grandes métropoles n’ont pas ces soucis, même si elles en ont d’autres comme par exemple un degré de pollution très élevé. Les gens qui y vivent, peuvent facilement s’affranchir de la voiture, tous les services étant concentrés et disponibles. Toutefois, la question des banlieues rejoint en partie celle des campagnes, par leur éloignement des centres d’activité.

On peut imaginer une incompréhension entre les villes et les campagnes, augmentant le ressentiment que les décisions sont prises par des urbains totalement éloignés des lieux de vie des ruraux.

Mais c’est bien le pétrole qu’il va falloir rapidement (certainement dans la prochaine décennie), laisser sous terre, sinon la tempête sera bien autre que celle des « gilets jaunes ».


L’enjeu ne sera pas uniquement celui du pouvoir d’achat et de la nécessaire et indispensable justice sociale, sans laquelle toute mutation est impossible, inacceptable. Notre énorme défi, est d’inventer d’autres comportements, d’autres solidarités.
C’est une citoyenneté nouvelle qu’il nous faut inventer, un rapport aux autres et à notre environnement qu’il nous faut reconsidérer afin de nous libérer d’une emprise dramatique des énergies qui vont venir à manquer.

Là où il n’y a plus que de l’individualisme, permis par cette énergie qui coule à flot, et qui nous fait croire que l’on n’a plus besoin des autres, il va falloir se déplacer autrement, pour n’aborder que cet aspect de la transition qui fait débat.

La réponse viendra de la population et ce ne sera pas facile, tant la construction collective de projet ne fait pas partie de nos habitudes ! La transition écologique est bien un projet de société où les fondamentaux démocratiques sont à réinventer et à reprendre en main.

Cette question de la citoyenneté est une priorité pour notre association.


Canopée cette année, fera aussi de la question de la mobilité une priorité.
Concrètement, nous commençons l’année 2019 avec des objectifs précis.
Partager la voiture et autres solutions de mobilité :

  • La voiture devra s’alléger, son emprise sur la vie quotidienne diminuer et sa motorisation radicalement restreindre sa consommation de pétrole, voire modifier son énergie par une énergie propre.
  • Il faudra se rendre au boulot ensemble, et pas seul, les uns derrière les autres.
  • Des transports collectifs locaux devront être mis à disposition.
  • Il faudra faciliter l’utilisation des vélos électriques.
  • Il faudra également rapprocher les commerces, près de chez soi.
  • Et pour les déplacements lointains, utiliser le train.


Bref, repenser la mobilité dans ses aspects multiples …

Nous souhaitons qu'en 2019, ces initiatives fassent tache d'huile, se répandent !
Soyons nombreux à repenser notre société !


 
 

Derniers articles - Nos Actions

Marche pour le climat à Rodez le 15 mars 2019 - Interview

« Interview de deux collégiennes d'Espalion »


Rencontre, à Rodez, entre un membre de l’association Canopée 12 de l’Aubrac et de deux collégiennes d’Espalion.

 

Prés de 600 étudiants, surtout lycéens, ont animé joyeusement et avec beaucoup d’énergie, une marche pour le climat, qui s’est déroulée toute la journée du vendredi 15 mars 2019

 

Lire la suite...

Vivre au bord de l'eau

Depuis plusieurs générations, la famille de Jean-Louis possède un moulin sur la commune de Pont de Salars et leurs meuniers, tout au long des siècles, ont transmis à leur descendance les savoir-faire de ce métier difficile et fondamental dans l’économie rurale. Depuis 2003, Marie-Jo et Jean-Louis ont choisi d’habiter le moulin où ils avaient coutume de passer des vacances et ont amélioré le confort de la partie habitation : système dit du pas-de-loup pour isoler les murs de l’humidité, capteurs solaires thermiques, isolation extérieure du mur nord et du toit...  
Depuis 2009 Jean-Louis valorise le potentiel hydroélectrique du lieu avec l’installation de nouvelles turbines, perpétuant ainsi une des fonctions du moulin, autonome en électricité depuis 1920.  Aujourd’hui, avec les retenues d’eau et les captages, ce moyen de production ne permet plus d’être autonome, d’où la diversification des moyens de chauffage de la maison (4 sources d’énergie !) et la nécessité du  raccordement au réseau.

Marie-Jo et Jean-Louis nous accueilleront le dimanche 16 juin à 14 h 30 pour une visite d’une durée de 2 h environ qui sera suivie d’un pot de l’amitié.

La visite est limité à 8 participants, priorité donnée aux adhérents de Canopée, et sur inscription uniquement, au 07 84 26 35 58

Favoriser une mobilité pauvre en carbone...

 ...l'objectif de l'atelier "Mobilité" de Rodez Agglomération

La conviction de Canopée qui est membre du réseau Action Climat, est que les lois mobilité, et donc les mesures prises dans les Plans climat, doivent être un bouclier contre le dérèglement climatique. Vous trouverez dans l'article :

 

  1. les points qui nous semblent être une base de réflexion pour des solutions de transports plus accessibles et plus écologiques pour tous, et inspirent nos propositions au sein du PCAET (Plan Climat Air Énergie Territorial) de Rodez Agglo
  2. Une brève présentation de l'atelier Mobilités : ce chapitre sera alimenté au fur et à mesure de l'avancée des travaux.
  3. Des pistes pour que chacun puisse participer au changement dans son quotidien
    Lire la suite...

    Démocratie locale

    Des habitants se constituent en collectif : le H.I.C !

    Le collectif HIC vous invite à des rencontres citoyennes autour de la démocratie locale et du pouvoir d’agir des habitants, une fois par mois jusqu’en octobre  2019 :

    "En effet, nous avons besoin de réinventer la façon de construire politiquement nos campagnes . Nous sommes convaincu-e-s que le pouvoir d'agir des habitants c'est la solution ! Avec des opinions différentes, quand tout le monde s'exprime, cela peut faire un joyeux bordel ! Un bordel bien organisé avec des méthodes éprouvées, nous apprenons à décider ensemble pour partager une autre façon de faire de la politique."
    Après la soirée de lancement du cycle qui a eu lieu le vendredi 12 avril manoir de Valady : Commune, intercommunalité, la place des habitants dans ces instances et la rencontre avec les auteurs du livre «Référendum d’Initiative Citoyenne”... Demandez le programme ! Prochain rendez-vous le 17 mai...

    Lire la suite...