Linky est le nouveau compteur dit « intelligent » par Énedis.

Il doit remplacer les compteurs électriques existants. Un sujet brûlant...
Nous vous proposons dans ce mini dossier :

1. Un aperçu des nombreux problèmes posés par ce compteur et des moyens parfois contestables employés par les agents lors de la pose.

2. Les recours proposés par l’UFC Que Choisir

3. Les adresses des collectifs de citoyens aveyronnais qui tentent de s’opposer à la pose de ces compteurs

4. L’adresse du nouveau site de la Coordination des Collectifs et Associations Volontaires en Environnement Santé


1. Un aperçu des problèmes...

  • Des dégâts matériels et de nombreux problèmes techniques possibles : disjonction à répétition, lampes qui clignotent, appareils qui grillent et dysfonctionnent, embrasement du compteur...
  • Le droit de refus individuel non respecté : des passages en force des équipes de pose au mépris de la propriété privée sont constatés.
  • Une pollution électromagnétique supplémentaire : en raison du Courant Porteur en Ligne (CPL) passant dans toute la maison (l’ ANSES * l’a prouvé) ainsi que des émissions potentiellement en continu du concentrateur vers une antenne-relais.
  • Des possibles atteintes à la vie privée : car la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) n’est pas respectée sur certains points par Énedis. De plus, le risque de piratage des informations recueillies par le compteur est bien réel.
  • Des raisons commerciales douteuses : un développement technologique qui ne se fera pas au bénéfice des consommateurs ou de la transition énergétique. Les associations NegaWatt * et le CLER * expliquent qu’un seul compteur communicant par quartier serait suffisant pour la transition énergétique. Le nouveau compteur a une durée de vie de 15 ans contre 60 pour les anciens...
  • Un coût exorbitant : 7 millions d’euros soit 200 à 300 euros par compteur ! Les directives européennes prévoient que les compteurs communicants de type Linky ne doivent être déployés que si cela est « financièrement raisonnable ».
  • L’augmentation de nos factures : Linky est financé par la taxe CTA (Contribution tarifaire d’acheminement) qui finance 90 % du budget d’Énedis. Et cela ne fait que commencer ! Les anciens compteurs toléraient un léger dépassement de la puissance souscrite, ce qui n'est plus le cas avec les Linky. Là où une puissance de 3 kw suffisait, il faudra peut-être souscrire la puissance supérieure (6kw) pour que le disjoncteur ne saute pas d'où une augmentation non négligeable du coût de l'abonnement.

*ANSES : Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail
* Association NegaWatt
* CLER : Comité de liaison des Énergies Renouvelables Article sur Linky

2. Les recours de Que Choisir

Suite au rapport 2018 de la Cour des comptes qui confirme ses alertes initiales sur les coûts, l’Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir repart à l’offensive avec une pétition intitulée « Refusons de payer pour Enedis » et invite tous les consommateurs à la signer pour obtenir gain de cause.
Dans l'article accompagnant la pétition, UFC Que choisir propose des lettres type en cas de :

  • pose du compteur sans information préalable ;
  • dégâts sur le coffret ou le mur lors de son installation ;
  • perte de denrées alimentaires suite aux mises hors tension brutales ;
  • dysfonctionnements d’appareils électroménagers.

3. Les collectifs aveyronnais

De nombreux collectifs se sont créés dans l’Aveyron. Vous pouvez vous rapprocher de celui qui est proche de votre domicile et obtenir des informations, des conseils, une aide pour les démarches et recours que vous souhaiterez éventuellement entreprendre.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

4. Le site

Un nouveau site a été créé. Il est partagé par les collectifs anti-Linky avec Les Jeudis en Questions* et le Réseau Environnement Santé Occitanie-Aveyron*​ : CCAVES
(Coordination des Collectifs et Associations Volontaires en Environnement Santé). Vous y trouverez tous les documents sur les compteurs, sur les champs électromagnétiques, et de très nombreuses conférences sur l'environnement.

* Les Jeudis en questions : un espace citoyen ouvert aux échanges, au partage des idées et à la réflexion. Le dernier jeudi de chaque mois (sauf juillet, août et décembre). Les soirées se déroulent dans des cafès situés dans le Vallon de Marcillac (12) et aux alentours.

* Réseau Environnement Santé

* Réseau Environnement Santé, délégation Occitanie : Nathalie Ferrand - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. d’Albi (TARN)


 

Derniers articles - Nos Actions

Marche pour le climat à Rodez le 15 mars 2019 - Interview

« Interview de deux collégiennes d'Espalion »


Rencontre, à Rodez, entre un membre de l’association Canopée 12 de l’Aubrac et de deux collégiennes d’Espalion.

 

Prés de 600 étudiants, surtout lycéens, ont animé joyeusement et avec beaucoup d’énergie, une marche pour le climat, qui s’est déroulée toute la journée du vendredi 15 mars 2019

 

Lire la suite...

Vivre au bord de l'eau

Depuis plusieurs générations, la famille de Jean-Louis possède un moulin sur la commune de Pont de Salars et leurs meuniers, tout au long des siècles, ont transmis à leur descendance les savoir-faire de ce métier difficile et fondamental dans l’économie rurale. Depuis 2003, Marie-Jo et Jean-Louis ont choisi d’habiter le moulin où ils avaient coutume de passer des vacances et ont amélioré le confort de la partie habitation : système dit du pas-de-loup pour isoler les murs de l’humidité, capteurs solaires thermiques, isolation extérieure du mur nord et du toit...  
Depuis 2009 Jean-Louis valorise le potentiel hydroélectrique du lieu avec l’installation de nouvelles turbines, perpétuant ainsi une des fonctions du moulin, autonome en électricité depuis 1920.  Aujourd’hui, avec les retenues d’eau et les captages, ce moyen de production ne permet plus d’être autonome, d’où la diversification des moyens de chauffage de la maison (4 sources d’énergie !) et la nécessité du  raccordement au réseau.

Marie-Jo et Jean-Louis nous accueilleront le dimanche 16 juin à 14 h 30 pour une visite d’une durée de 2 h environ qui sera suivie d’un pot de l’amitié.

La visite est limité à 8 participants, priorité donnée aux adhérents de Canopée, et sur inscription uniquement, au 07 84 26 35 58

Favoriser une mobilité pauvre en carbone...

 ...l'objectif de l'atelier "Mobilité" de Rodez Agglomération

La conviction de Canopée qui est membre du réseau Action Climat, est que les lois mobilité, et donc les mesures prises dans les Plans climat, doivent être un bouclier contre le dérèglement climatique. Vous trouverez dans l'article :

 

  1. les points qui nous semblent être une base de réflexion pour des solutions de transports plus accessibles et plus écologiques pour tous, et inspirent nos propositions au sein du PCAET (Plan Climat Air Énergie Territorial) de Rodez Agglo
  2. Une brève présentation de l'atelier Mobilités : ce chapitre sera alimenté au fur et à mesure de l'avancée des travaux.
  3. Des pistes pour que chacun puisse participer au changement dans son quotidien
    Lire la suite...

    Démocratie locale

    Des habitants se constituent en collectif : le H.I.C !

    Le collectif HIC vous invite à des rencontres citoyennes autour de la démocratie locale et du pouvoir d’agir des habitants, une fois par mois jusqu’en octobre  2019 :

    "En effet, nous avons besoin de réinventer la façon de construire politiquement nos campagnes . Nous sommes convaincu-e-s que le pouvoir d'agir des habitants c'est la solution ! Avec des opinions différentes, quand tout le monde s'exprime, cela peut faire un joyeux bordel ! Un bordel bien organisé avec des méthodes éprouvées, nous apprenons à décider ensemble pour partager une autre façon de faire de la politique."
    Après la soirée de lancement du cycle qui a eu lieu le vendredi 12 avril manoir de Valady : Commune, intercommunalité, la place des habitants dans ces instances et la rencontre avec les auteurs du livre «Référendum d’Initiative Citoyenne”... Demandez le programme ! Prochain rendez-vous le 17 mai...

    Lire la suite...