« Des alternatives et des solutions pour accélérer la transition énergétique »

« Vélo, covoiturage, voiture électrique, chaudières bas-carbone, habitat, changement d'habitude, comportement éco-responsable, sobriété, ... »

Extrait de l'article de Novethic en date du 22 mars 2022 :

  • Le vélo est l’une des alternatives possibles. Alors qu’il avait déjà connu un formidable essor avec la pandémie de Covid-19 et le déploiement de nombreuses pistes, les Français continuent massivement de s’y convertir.
  • Le covoiturage a aussi le vent en poupe. Sur le site Blablacar longue distance, les sièges proposés ont augmenté de 60 % en une semaine.
  • Les Français se tournent aussi vers les véhicules électriques. Leurs ventes ont augmenté de 60 % en février, représentant 12 % des ventes totales alors que globalement le marché automobile est en repli de 13 %.
  • À la maison, outre la baisse du thermostat, certains Français se décident à aller plus loin et à changer de chaudière. Selon le bilan annuel dressé par Uniclima, le syndicat professionnel du chauffage, pour l’année 2021, la hausse des prix de l’énergie et les aides de l’État ont amené les Français à accélérer le renouvellement de leur système de chauffage pour des appareils plus économes en énergie.
  • Les rénovations énergétiques des bâtiments devraient s’accélérer. En 2021, plus de 700 000 primes ont déjà été accordées pour un montant de 2,8 milliards d’euros, soit trois fois plus qu’en 2020.
Contraints par la crise énergétique, les Français sont finalement en train d’opérer leur transition énergétique plus vite que prévu.

Article de Novethic.fr : " Covoiturage, vélo, voiture électrique... La flambée des prix de l'énergie change les habitudes des Français "

Extrait de l'article de planet en date du 21 mars 2022 :

L'Agence Internationale de l'Energie préconisse 10 mesures choc :

  1. Réduction de la vitesse sur les routes

La vitesse sur les autoroutes doit être réduite d’au moins 10 km/h, préconise l’AIE. Cette mesure permettrait d’économiser 290 000 barils de pétrole par jour si elle ne concerne que les voitures, et jusqu’à 430 000 barils si les poids lourds l’appliquent aussi.

  1. 3 jours de télétravail obligatoire

Selon l’AIE, un jour de télétravail représenterait une économie de 170 000 barils de pétrole par jour, et 500 000 barils quand il est poussé à trois jours par semaine

  1. Des journées sans voitures

Des dimanches sans voitures avaient été introduits dans plusieurs pays européens lors du choc pétrolier de 1973. Ils pourraient bien faire leur retour dans les grandes villes. Selon l’AIE, cette disposition reviendrait à économiser 380 000 barils de pétrole.

  1. Plus de covoiturage

Le covoiturage permettrait de réduire la consommation de pétrole, “mais aussi d’argent”, précise l’AIE. L’agence invite aussi les particuliers à vérifier la pression des pneus et à diminuer la climatisation dans leurs véhicules. Davantage de covoiturage permettrait d’économie environ 470 000 barils de pétrole à court terme.

  1. Des mesures pour les poids-lourds

L’AIE préconise également une baisse des livraisons, l’optimisation de l’organisation des sociétés de livraisons pour limiter les trajets à vide, ainsi qu’une meilleure formation des conducteurs de poids lourds.. Ces dispositions permettraient d’économiser 320 000 barils de pétrole par jour.

  1. Des transports en commun moins chers ou gratuits

Réduire le prix des transports en commun, inciter les usagers à marcher où à prendre lé vélo.. Ce sont aussi les propositions de l’AIE pour économiser du carburant. En France,  des villes comme Dunkerque, Clermont-Ferrand ou Douai ont récemment rendu leurs réseaux gratuits.

  1. Supprimer des vols d'affaires

Selon l’AIE, “les trajets des passagers en premium consomment trois fois plus de pétrole que ceux de la classe économique”. La solution : supprimer ces voyages, et les remplacer par des visioconférences. Ainsi, en évitant deux voyages d’affaires sur cinq, l’on pourrait économiser près de 260 000 barils par jour, selon les calculs de l’agence.

  1. Instaurer une circulation différenciée en ville

La circulation alternée, une mesure déjà appliquée en France lors des pics de pollution, pourrait devenir pérenne. C’est en tout cas le souhait de l’AIE. Cette disposition permettrait d'économiser 210 000 barils de pétrole par jour.

  1. Plus de trains de nuit

Les pays doivent arrêter les lignes aériennes entre des villes situées à moins de 1000 kilomètres l’une de l’autre et instaurer des lois contre les vols à vide, selon l’AIE, et développer davantage leur réseau de trains nocturnes.

  1. Plus de voitures éléctriques

Le nombre de voitures électriques en circulation n’est pas suffisant, selon l’AIE. Il faut donc démocratiser leur usage, et accélérer les ventes en cours. Ces véhicules sont en effet bien plus économes en carburant, et permettraient des économies substantielles de barils.

Article de planet.fr : " Les mesures annoncées par l'Agence internationale de l'énergie "

Article de planet.fr : " 6 mesures qui pourraient être prises sur les routes françaises "

Article publié par "Canopée" le 23/03/2022