« Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l'état »

« Si l’écologie a indiscutablement progressé dans les esprits ces dernières années, la France est loin d’avoir enregistré dans les faits l’accélération nécessaire à l’atteinte de ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre »

Extrait de l'article de Carbone4 en date de Juin 2019 :

" A qui la faute ?
Au consommateur, disent les uns, qui devrait adopter plus souvent un comportement éco-responsable, dont l’incarnation la plus courante est constituée de « petits gestes », tel que le tri des déchets. Aux pouvoirs publics et aux entreprises, disent d’autres, car ces acteurs peinent à mettre en avant de grands résultats concrets.
En réalité, le combat ne pourra être gagné que s’il est mené sur tous les fronts. Et pour savoir qui peut agir où, et comment gérer les priorités, il est indispensable d’avoir en tête les bons ordres de grandeur.
   - Quel impact est-on en droit d’attendre des « petits gestes du quotidien » ?
   - Quel est l’effet d’un changement radical de comportement individuel sur l’empreinte carbone moyenne d’un Français ?
   - Quel rôle les entreprises et l’État doivent-ils jouer dans la transition ? "

Extrait de l'article de Carbone4 en date de Juin 2019 :

Source : études Carbone4 (Juin 2019) - www.carbone4.com

Carbone4 " Publication faire sa part ? " (site internet)

Carbone4 " Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l'état face à l'urgence climatique " (pdf, 21 pages)

________________________________________________________________________

Extrait de l'article de Novethic en date de Novembre 2019 :

" Le cabinet de conseil Cabone4, spécialisé dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique, a mesuré l’impact réel des éco-gestes citoyens et leur potentiel de réduction de l’empreinte carbone moyenne. Alors que nous devons réduire celle-ci de 80 % d’ici 2050 pour s’aligner avec les objectifs de l’Accord de Paris, les experts ont estimé que l’impact des gestes individuels est loin d’être négligeable, mais insuffisant.

Des efforts qui paient...

Parmi les actions individuelles à plus fort impact, le passage d’un régime carné à un régime végétarien, voire végétalien, est significatif. Il permet de limiter les émissions issues de l’élevage et de la déforestation, et représente à lui seul 10 % de la baisse de l’empreinte. Viennent ensuite les actions liées à la mobilité (covoiturage, suppression des trajets en avion, modes de transport doux), à la consommation de biens et services (achat de vêtements, d’électroménager et d’appareils high-tech d’occasion, zéro déchet) puis au logement (thermostat, éclairage LED).

..........

...mais qui n'ont de sens et ne sont possibles qu'avec l'action des pouvoirs publics et des entreprises

Si ces gestes du quotidien sont indispensables, ils sont donc insuffisants, le reste de l’effort devant être fourni par l’État et les entreprises. C’est là l’autre grande conclusion de l’étude de Carbone 4. "L’autre moitié du gisement de réduction est aux mains des acteurs clés de notre environnement sociotechnique, à savoir les pouvoirs publics et les entreprises".

..........

Source : études Carbone4 (Juin 2019) - Tableau "www.novethic.fr"

 

Novethic " Les citoyens n'ont qu'un impact minoritaire dans la lutte contre le changement climatique " (site internet)

Article publié par "Canopée" le 15/02/2022