« Pas de Micmac à Espalion »

Depuis plusieurs mois, le collectif "Pas de Micmac à Espalion" a attiré l'attention des Espalionnais sur les risques liés à l’installation d’un McDo dans notre ville, à l’opposé des bénéfices d'une alimentation locale, de terroir, de préférence biologique, susceptible de pérenniser l'économie de notre territoire et de mieux protéger notre santé.

Site " Pas de Micmac Espalion" (contact : "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.")

Suite aux nombreux courriers envoyés aux élus, des soutiens sont arrivés :

  • Le communiqué de presse de Sandrine Josso, rapporteuse à l'Assemblée Nationale des politiques publiques en santé environnementale, députée de la 7ème circonscription de Loire-Atlantique : « Notre premier médicament l’alimentation »
  • La lettre de soutien de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, qui soutient les arguments du collectif et la mobilisation qui sont en phase avec la transition écologique et climatique à laquelle nous devons mieux nous préparer et nous adapter.
  • Larticle d’Amélie Poinsot dans Médiapart : « McDo et Burger King tentent de s’implanter sur les terres anti-malbouffe en Aveyron »


La contribution de Bernard Petit :

  • Contribution directe et indirecte de la malbouffe aux gaz à effet de serre (GES) et à l’accélération du réchauffement planétaire : « Des études montrent que l’obésité de la population mondiale augmente l’empreinte carbone et équivaut à plus d’1 milliard d’habitants supplémentaires sur terre ! »
  • Les Amishs, moins bons clients de Mac Donald's, et moins obèses aussi ! : « Ainsi, les Amishs sont peut-être un exemple d'attitude pour le futur de notre monde car sans renier la modernité dans certains domaines, ils tentent de vivre plus sobrement que les autres américains. ». Et un graphique pour illustrer le propos.

 

Article publié par "Canopée" le 17/05/2021