« Effet d'annonce ou réelle volonté ? »

Les Vingt-Sept ont conclu ce vendredi, à l’issue d’une nuit de négociations, un accord pour réduire d’"au moins 55%" leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990, contre un objectif précédent de 40%, ont annoncé plusieurs responsables européens.

 

Les modalités et la répartition des efforts ont été au cœur des négociations. L’accord a été bloqué de longues heures par la Pologne, soucieuse d’obtenir des garanties sur les aides financières qu’elle obtiendrait en échange du verdissement de son économie. Très dépendante du charbon, la Pologne redoute les lourdes conséquences économiques de ce verdissement et exigeait des garanties sur les aides financières qu’elle obtiendrait.

Quelques articles dans la presse :

- ConnaissanceDesEnergies " Pour tenir les objectifs climatiques europeens un effort massif necessaire dans les transports "

- SudOuest " Les 27 s'engagent a reduire d'au moins 55% leurs émissions de co2 "

- FranceTvInfo " Sommet européen le plan de relance approuvé par les 27 états membres "

- L'Echo " Accord Européen sur le climat "

- Boursorama " UE les 27 affichent leur ambition sur le climat "

- Le Figaro " Greta Thunberg critique les promesses vides cinq ans après-l'accord de paris "

Intérressant commentaire de WWF  :

"La pandémie de Covid-19 a-t-elle influé sur le cours de choses ?  Afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 7,6% par an, chaque année de 2020 jusqu'à 2030, selon l'ONU. Ces émissions augmentaient en moyenne de 1,5% par an sur la dernière décennie, pour atteindre un record en 2019. Mais la pandémie du Covid-19, en mettant à l'arrêt l’économie mondiale et les activités humaines, a entraîné une chute brutale. Les émissions devraient ainsi baisser d'environ 7% en 2020 pour le CO2, principal gaz à effet de serre. Cela donne une idée de l’effort considérable qu’il nous faut fournir."

 

Article publié par "Canopée" le 12/12/2020