« Taxer les transactions financières »

Une information que les médias traditionnels ne trouvent pas important de relayer !

« Je trouve qu’il y a quelque chose d’obscène, quand on nous dit qu’il n’y a pas d’argent pour les hôpitaux, il n’y a pas d’argent pour le climat, il n’y a pas d’argent pour les emplois, il n’y a pas d’argent pour aider l’agriculture. On nous dit qu’il n’y a pas d’argent mais les marchés financiers n’ont jamais été à un niveau aussi élevé. »
Ainsi s’exprime Pierre Larrouturou, rapporteur du budget pour le Parlement qui entame son 7ème jour de grève de la faim.

Il soutient la proposition de taxer les transactions financières pour permettre à l’UE de recevoir 50 milliards d’euros pour son budget. L’UE pourrait rembourser une grande partie de son endettement consécutif aux plans d’urgence décidés suite à la crise sanitaire, et gagner la bataille du climat, de la santé et de l’emploi.


Cette proposition a été votée par la majorité du Parlement européen mais au sein du Conseil européen la France et l’Allemagne s’y opposent.


L’adoption des budgets se fait pour 7 ans ! Ce vote est donc d’une importance capitale !

Quelques articles dans la presse :

- WeDemain " Sans un changement radical, nous allons vers le chaos "

- Libération " Interview de Pierre Larrouturou "

- Le Monde " L’eurodéputé Pierre Larrouturou entame une grève de la faim "

- La Provence " Un eurodéputé français en grève de la faim "

 

Article publié par "Canopée" le 02/11/2020