Projet abandonné en février 2016

Vous savez sans doute que le projet a connu une profonde refonte depuis septembre : plusieurs des acteurs, canopéens et autres, qui avaient impulsé les actions de départ ont démissionné. En effet, les acteurs du Point de Vente Collectif (PVC regroupant les producteurs du magasin) ont remis en question le modèle économique dessiné dans ces locaux. La maison commune a connu une crise mais le projet n'est pas enterré. Une équipe provisoire, représentative des différentes catégories d’acteurs  dont Canopée, a été désignée et a pour mission d’installer les conditions de poursuite du projet ou de son arrêt.

Même si aujourd'hui nous connaissons un creux de vague, conséquence directe des tensions de la fin d'été, nous poursuivons notre engagement et tenons à faire face à nos responsabilités vis à vis non seulement des donateurs, mais aussi de la salariée  (Marine) qui est en poste depuis début juillet.
À Canopée, nous avons choisi à la majorité de rester dans le projet le temps qu'il se précise. Nous participons à la recherche d'un éventuel nouveau local, nous avons adhéré à l' Association de Préfiguration de la Maison Commune et nous nous impliquons dans les commissions aussi bien que dans les plénières.
Nous avons validé la charte, en attente d’une précision du projet Maison commune pour confirmer la déclinaison de certaines valeurs de la charte (cohabitation producteurs/consommateurs/citoyens ; vie associative, etc...) Nous émettons également des réserves sur l'utilisation des dons : ils devraient être prioritairement consacrés aux investissements à venir pour la mise en œuvre du projet.

Les structures non locataires et les individuels  de la Maison commune ont redimensionné les espaces communs et proposent la création d'un café associatif, tenu et animé par des bénévoles, un lieu de vie, de rencontre et de sensibilisation militante, ouvert à tout public.
Ce café, d’une capacité de 30 à 50 personnes, serait un lieu où casser la croûte avec les produits achetés dans le pôle alimentaire, boire un coup acheté à la buvette du café, et participer, selon la programmation et les conditions d’inscription, à des événements de petite taille du type formation, permanences, conférences ateliers, stages.

Le café serait ouvert au minimum du mardi au vendredi de 11h à 15h et tenu par des bénévoles associatifs ou des individuels adhérents.

Ce serait aussi un lieu de partage où être adhérent d’une association comme Canopée peut prendre corps au-delà du geste déjà significatif de l'adhésion.
Chacun de nous pourra contribuer dans la mesure de ses possibilités, en donnant un peu de temps, une fois ou plusieurs, pour assurer une permanence au bistrot ou proposer des activités : animer  un café débat ou un coin bla bla, proposer des ateliers, programmer des projections…et tout ce que vous avez un jour pensé qui serait bien de faire et que vous n’avez jamais osé mettre en oeuvre!  Notre permanence pourrait par exemple être à thème (construction écologique, conseils, malle à livres sur le thème, etc…)

Ce café associatif est aujourd’hui pensé comme le liant de la maison commune, un espace d’actions collectives ouvert au plus grand nombre. Un café qui se veut le point fort de la synergie citoyens consommateurs et producteurs, un lieu d'échanges permanent.

Et vous qu’en pensez-vous ? Est-ce que la création d’un tel lieu vous inspire ?
Confiez nous vos idées, vos remarques, vos envies …

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour plus de renseignements, ou à vous faire connaître pour rejoindre Olivia et Pascal, aux côtés d’autres associations,  si vous êtes intéressé et si vous avez envie de participer l’élaboration de ce projet !


Une idée : la boutique sans argent
Un café associatif à Marcillac
à Villefranche de Rouergue
Le réseau des cafés associatifs

 

Article publié par "Canopée" le 04/01/2016

    

Derniers articles - Nos Actions

Placez vos économies au soleil !

« Sud-Energia, transforme le soleil des Grands Causses et du Sud Aveyron »

« permettre à tous les citoyens, à travers une coopérative, de transformer une partie de ses économies en panneaux photovoltaïques posés sur les toitures de bâtiments communaux : salle des fêtes, mairie, école, gymnase, locaux techniques… »

Une forme d’investissement en circuit court en quelque sorte, destiné à profiter en priorité à l’économie locale : grâce aux revenus générés par la revente de l’électricité renouvelable produite.

Sud-Energia est une coopérative citoyenne, membre du réseau national « Energie Partagée » (proche d’Enercoop et de l’association nationale Négawatts).

« Il parait que l’Aveyron est déjà excédentaire dans sa production d’électricité. Pourquoi continuer à vouloir produire encore plus d’Energie ? »
C’est vrai pour l’électricité, mais pas pour l’énergie consommée dans son ensemble, incluant par exemple nos chauffages et nos déplacements. Or on sait que de gros efforts sont à faire sur ces deux postes qui consomment aujourd’hui énormément d’énergies fossiles, celles qui contribuent le plus au réchauffement climatique. Même si plus de production d’électricité d’origine renouvelable est indispensable à un scénario de sortie du fossile et du fissile, ce ne doit pas être la seule solution.

Elle doit venir en complément avec la remise en question de nos modes de vie énergivores. Avant même de penser à la sobriété énergétique, il faut nous questionner notre ébriété énergétique dans bien des domaines ! (La fameuse voiture électrique Tesla pèse plus d’une tonne pour transporter le plus souvent…moins de 100 kg !!)

 

Sud-Energia " le site Internet "

Sud-Energia " Le dossier de presse " (pdf)

Lancement de la Collecte pour le projet « Soleil des Grands Causses » (fichier PDF)

Article publié par "Canopée" le 13/12/2021


 

Pour protéger le vivant, mettons fin à l’agriculture chimique

« Secrets Toxiques - Pesticides »

Le 1er décembre 2020, un collectif d’association (Générations Futures, Campagne Glyphosate France, Nature & Progrès) a lancé la campagne citoyenne historique “Secrets Toxiques” pour exiger le retrait de pesticides dangereux ET remettre en question les méthodes d'évaluation des pesticides en France et en Europe.

Secrets toxiques lance une action en justice inédite pour demander le retrait immédiat de pesticides contenant des toxiques cachés aux utilisateurs.
Canopée, aux côtés d’autres structures, a adhéré à ce collectif mais nous pouvons tous et chacun agir !

Vous pouvez consulter le site de Secrets toxiques et signer la pétition !

Le Communiqué de Presse du 1 décembre 2020 (Pdf)

La Tribune de Reporterre " Pesticides pour protéger le vivant mettons fin a l'agriculture chimique "

Article publié par "Canopée" le 15/03/2021

 

 

Loi Climat et Résilience à l’Assemblée nationale et au Sénat

« Un climatomètre pour suivre les débats »

Le Réseau Action Climat met en ligne un outil permettant de suivre quotidiennement l’évolution de l’ambition climatique du projet de loi Climat et Résilience, le climatomètre !

Avec des niveaux situés actuellement entre 0 et 20 % sur 15 mesures structurantes, il sera actualisé tous les jours à 14 heures amendements votés à l’Assemblée nationale et au Sénat la veille, et ceci jusqu’au vote final du texte.

" Un climatometre pour suivre les débats sur la loi climat et resilience "

Réseau Action Climat le " climatometre.org " (suivi des débats)

Réseau Action Climat les " 15 mesures phares " (pdf)

Le Projet de Loi " lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets "

Article publié par "Canopée" le 12/03/2021

 

 

Transition Energétique et Climatique en Aubrac

« Comité de Pilotage et forum de restitution »

Le conseil syndical du SMAG du PNR de l'Aubrac a pris la décision d'engager l'élaboration d'un Plan de Transition Energétique et Climatique en Aubrac «PTECA» (démarche volontaire adaptée des "Plans Climat Air Energie Territoriaux «PCAET»").

L’élaboration du PTECA se construit en trois étapes :
  - Réalisation d’un diagnostic territorial,
  - Définition de la stratégie,
  - Réalisation du programme d’actions.

Les documents du 3ème Comité de Pilotage du 05/10/2020 :

- PTECA : " Compte rendu du 3ème comité de pilotage et forum de restitution " (fichier Pdf)

- PTECA : " Diagnostic du Programme de transition énergétique et climatique en Aubrac " (fichier Pdf)

Article publié par "Canopée" le 18/01/2021