Où une petite histoire de Canopée ... car notre arbre à des racines qui nourrissent nos actions d'aujourd'hui

 

À la fin des années 90, une douzaine de personne se retrouve à la MJC d' Onet le Château , animées par la volonté d'agir dans des domaines qui leur tenaient à cœur et qui, dans ces années là, ne faisaient guère débat :

la promotion de l'agriculture biologique , la construction écologique, les énergies renouvelables ...

Nos premiers chantiers : Emploi partagé avec l'Association pour la Promotion de l'Agriculture Biologique en Aveyron (APABA) ; Visite d'une ferme très engagée dans l'autonomie énergétique ; Participation à une construction paille... à la mise en place d'un écohameau ; Stands à des foires écologiques (Alterna'Bio... ; Projet d’accompagnement de la chaufferie centrale aux noyaux, de Cransac et l’organisation parallèle avec les collèges du bassin ; Utilisation du tournesol ou de l'huile de friture pour faire tourner des moteurs

Rapidement , environ 300 adhérents nous accompagnent , avec beaucoup de bonne humeur et d'énergie ! La thématique du bouleversement du climat arrive en puissance ces années-là et ce débat devient prioritaire pour Canopée. De nombreuses réunions publiques sont organisées dans tout le département (projection du film d'AL GORE « Une vérité qui dérange »), alors que des voix contestent ce phénomène planétaire !

La cause en est maintenant reconnue par tous : nos consommations effrénées d'énergies fossiles sont responsables d'une transformation sans précédent de la biosphère, à un tel point que certains évoquent une nouvelle ère : l'anthropocène. Ce sont les plus vulnérables qui pâtiront le plus de la dérive climatique et de l'épuisement des énergies fossiles, l'économie sera fortement impactée.

Comment agir pour limiter le dérèglement climatique alors que cela paraît hors de notre portée ? Notre premier réflexe est de penser que l'industrie est essentiellement responsable des rejets de CO2, principal gaz provoquant le réchauffement .

Canopée, en 2009, lors d'une assemblée générale extraordinaire et mémorable, décide de faire évoluer l'objet de notre association : • la critique de la société de consommation , qui nous incite à dépenser toujours plus d'énergie fossile, est clairement affichée. • Nous nous engageons à faire de la sobriété énergétique une action prioritaire pour changer nos comportement et limiter notre empreinte carbone.

Tel est bien l'enjeu, car, individuellement et collectivement, nous pouvons en grande partie redevenir maître de notre avenir . Nous réfléchissons alors à des outils de compréhension pour appréhender quels sont les comportements qui influencent notre empreinte carbone. Un logiciel en ligne, www.calculateurcarbone.org , nous sera d'un grand secours pour visualiser les principaux postes qui, dans notre vie de tous les jours, participent aux dérives énergétiques.

Un groupe de travail planche sur la question et, très vite, apparaissent des solutions de remplacement aux consommations énergivores . Nous avons besoin d'un modèle alternatif, pour proposer des stratégies qui, au niveau de notre territoire, vont nous permettre collectivement de sortir des énergies fossiles et du nucléaire.

Le scénario Négawatt www.Negawatt.org , nous offre une expertise exemplaire et reconnue. Un gros travail d'appropriation de ce scénario est réalisé par les membres de notre équipe et de nombreux débats nous permettent de le faire connaître. Ce scénario démontre une chose essentielle : sans une volonté collective, ce sera l’échec et c'est toute la société qui doit se mettre en marche.

La citoyenneté, le collectif, va devenir un moteur pour notre association : • La synergie inter-associative des chantiers de l'utopie à Rodez en 2012 sera un grand succès populaire ! • Des élus de toute la France viennent témoigner de leur engagement et des actions mises en place, pour une démocratie participative dans leur territoire. : ce sera l'aboutissement du chantier « Inversons la campagne » en février 2014.

Ces thématiques sont devenues centrales, mais le temps passe, les échéances sont brèves, il nous faut tourner le dos aux énergie fossiles en quelques décennies ! L'aventure continue, les chantiers sont multiples et enthousiasmants, notre énergie ne faiblit pas !