... ou la recherche du confort, une constance dans les constructions humaines.

Les principes de base de la construction bioclimatique.

Télécharger le document : files/LCOHABITAT_VERNACULAIRE.pdf

La recherche du confort dans toute condition climatique pour l'homme reste une constante dans les constructions humaines. L'homme est à la fois constructeur et utilisateur de son environnement. Son savoir faire technique dépend de trois milieux interactifs  : l'humain, le naturel et le matériel.

Une des solutions les plus radicales au problème de froid (et de chaleur) est présentée par les habitations individuelles et les agglomérations souterraines. La terre, ayant une grande inertie thermique et une température à peu près constante toute l’année, fournit des habitations fraîches en été et moins difficiles à chauffer en hiver.

Un trait fondamental caractérise l'habitat rural au Moyen Âge : ordinairement construit en matériaux périssables, il n'est pas fait pour durer et pour être transmis, de génération en génération.

Les matériaux, formes et volumes récurrents, toujours liés aux conditions locales, définissent des styles d’architecture spécifiques qui deviennent représentatifs du lieu.

Là où, par le passé, les techniques et les matériaux étaient strictement locaux, obéissant à une tradition spécifique, les nouvelles technologies et l’évolution des méthodes de construction ont introduit des styles et des éléments totalement étrangers à l’environnement local.


Le neuf l’emporte sur l’ancien et s’impose dans le paysage environnant, avec un très fort impact visuel car il ignore les typologies, les structures et les techniques de construction locales.