Dans le village de Pruines, au coeur du Rougier, à trente minutes de Rodez...

Une fête voit le jour pour les amoureux des plantes : planter à l’automne permet une meilleure reprise des plantes et plus de précocité au printemps. Le dimanche 24 septembre 2017, avec une mise en bouche la veille (voir plus bas).

Des professionnels seront là pour vous parler de leurs spécialités, vous trouverez de quoi renouveler la palette des couleurs et des formes, les plantes rares seront aussi à l’honneur.

Cette belle journée est parrainée par l’association Canopée , la Maison éconaturelle, les établissements Braley, le magasin La Vie Claire d’Onet le Château et le magasin Campana Biocoop.

Notre marraine d’honneur sera Brigitte Lapouge-Déjean,  jardinière paysagiste, auteure dans la revue : « Les 4 Saisons du jardin bio » aux éditions Terre Vivante.

Elle animera à cette occasion deux ateliers passionnants le dimanche 24 :

  • 10h30 atelier « soigner les plantes avec des plantes »
  • 14h atelier « l’argile au jardin »

Pour ces deux ateliers d'une durée d'une heure environ,  l'inscription est indispensable au 06 71 10 27 76 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. car le nombre de participants est limité. La participation aux frais sera libre.

Mise en bouche le samedi 23 septembre avec des stages !

  • stage de vannerie
  • stage de construction/rénovation de murs en pierres sèches
  • stage de confection de remèdes et cosmétiques naturels

Ces stages seront accessibles sur inscription. Une participation sera demandée, certaines réalisations seront exposées et expliquées le lendemain lors de la fêtes des plantes. Voir les stages

Et le dimanche 24 septembre

exposants de différentes spécialités végétales, associations et artisans (produits liés au jardin), animations enfants et plus grands, conférences, ateliers, expositions, etc…Pour consulter le programme de la journée, cliquez ici

 

Derniers articles - Nos Actions

CLIMAT 2020

2018, année cruciale pour sauver le climat 

« Nous ne pouvons pas rester sans agir. Aujourd’hui, l’esprit se révolte contre le sort qui est promis à l’homme. Nous n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique »

Pour faire adopter un traité européen finançant la transition énergétique, rejoignez-nous !

 

Nous vous invitons à signer l'appel ou faire un don, voir plus en rejoignant une structure ou en créer une et fédérer, voir l'onglet "comment agir"....

http://climat-2020.eu/l-appel/ 

Etant engagé depuis longtemps contre le réchauffement climatique avec le scénario Négawatt, Canopée peut servir de support, venez en parler avec nous, envoyez nous un message si vous le souhaitez !

Thierry

 

L’éolien révèle la fracture entre deux visions de l’écologie

Il s'agit d'un sujet chaud en milieu rural, développé par reporterre.net

Cette approche nuancée nous permet de concevoir localement comment chaque territoire peut s'emparer de la question énergétique. Gardons toujours à l'esprit que la production d'énergie renouvelable ne peut faire que si nous agissont sur la sobriété et l'efficacité simultanement ! (principe Negawatt)

 

https://reporterre.net/L-eolien-signe-la-fracture-entre-deux-visions-de-l-ecologie

CO2 mon amour - Denis Cheissous toujours en première ligne...

La pêche électrique, le signal d'alarme des savants mondiaux, dur dur d'aller dans le bon sens !

 

 

POUR UN FUTUR DURABLE

Il y a une dizaine d’année, Canopée s’est intéressé au bilan carbone, un bon outil pour comprendre comment nous pouvons agir pour réduire notre empreinte carbone. Nous avions réalisé un dossier sur ce thème ICI.

Aujourd’hui, nous souhaitons mettre en avant un site facile d’accès, un outil éducatif pour la sensibilisation au changement climatique et à l’empreinte carbone, développé par Gaspard Benoît et disponible à cette adresse BILAN CARBONE

Vu sur le site : "Les gouvernements, les entreprises et les ONGs font de leur mieux pour rendre le monde plus durable, mais ce ne sont pas les seuls qui peuvent le faire. Dans un monde gouverné par la consommation, le consommateur a la capacité fondamentale de faire la différence."