Lorsque Jean a trouvé cette grange, restée en l’état depuis la fin de son utilisation par un éleveur, il a conçu son projet de rénovation en tenant compte des « plus », entre autres la vue panoramique sur les vallées et les monts. Située dans un village proche de Decazeville, la grange s’est métamorphosée en maison claire et confortable après deux ans de travail à temps plein de la part de Jean. Deux amis professionnels ont prêté main forte pour refaire le toit, les copains ont donné un coup de main de temps en temps. Marie, sa compagne s’est chargée des finitions des peintures intérieures.

Le résultat force l’admiration dès l’arrivée devant cette bâtisse isolée par l’intérieur en laine de bois (10 cm sur les murs et 24 cm en toiture). Sur 75 m2 au sol, le niveau d’habitation est augmenté d’une mezzanine qui sert de chambre et de bureau. Un studio en rez-de-chaussée accueille les amis ou la famille. On note des aménagements astucieux comme la petite chaufferie avec sortie sur l’extérieur, bien pratique pour rentrer le bois : elle permet de charger l’insert/chaudière par l’arrière, et c’est là que Jean peut gérer les différents départs du chauffage au sol, la régulation de la température de l’eau. Des capteurs solaires posés au sol dans le jardin fournissent toute l’eau chaude (thermique et chauffage), les jours de beau temps. L’entrée dans la maison révèle un décor chaleureux, fonctionnel et beau, aux finitions très soignées, aux détails personnalisés par le goût et l’habileté de Jean.

Marie et jean vous accueilleront le samedi 10 juin 2017 à 14 h 30 pour une visite gratuite de 2 h environ. Le groupe n’excédera pas 10 personnes pour faciliter les échanges et nos hôtes nous offriront le pot de l’amitié en fin de visite. Les adhérents de Canopée seront prioritaires à l’inscription qui se fera par téléphone au 06 71 10 27 76 ou par Internet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Un covoiturage pourra être organisé, l'itinéraire sera communiqué aux inscrits. Indispensable : merci de renseigner votre commune de résidence à l'inscription et de donner un numéro de téléphone portable, entre autres pour l’éventuelle organisation d’un covoiturage.

 C‘est au cœur d’un village typique du Rougier de Marcillac que Rainer a choisi de s’implanter. Cet allemand d’origine, charpentier de métier, a suivi une formation de formateurs pour des enduits en terre et anime des stages d'enduits en terre et/ou isolation en terre-copeaux bois / modules en terre.

Nous vous proposons deux visites qui favoriseront les échanges, tout d'abord autour de la protection des émanations de radon, ce gaz nocif pour la santé humaine et parfois présent dans le sous-sol. Ensuite, nous saurons presque tout sur la projection du mélange chaux-chanvre sur mur et plafond. Et enfin nous étudierons les avantages et les inconvénients des différents types de recouvrement des murs en paille en extérieur comme en intérieur.

Après des mois passés à sillonner la campagne, Michel a fini par dénicher sur la commune d' d'Escandolières, enfoui sous la végétation, un ancien petit bâtiment accolé à une grange en ruine, avec une vue magnifique jusqu'au Plomb du Cantal. Depuis quatre années, à raison de deux mois par an, il construit sa maison avec un sous-sol et un étage, de A à Z, des fondations jusqu'au toit, à l'emplacement de la grange écroulée. Son projet a été bien étayé en amont par des stages, des visites, des chantier participatifs et des lectures.

Historique


Jusqu’à la fin des années 60 les eaux usées de Rodez étaient rejetées directement dans la rivière Aveyron et nous n’étions pas si éloignés de la période romaine, puisque l’on retrouve de temps à autre, à l’occasion des chantiers, des restes d’égouts datant de cette époque, les touats, descendant du piton. En raison des pollutions engendrées, une station a été créée dans les années 70 et améliorée au fil du temps avec les dernières reconfigurations remontant à 2006 et 2014. Si la station est sous la propriété et responsabilité de la ville, la gestion technique est déléguée à la société VEOLIA.

L'association Canopée participe réguliérement au salon Bio de st Afrique

sur notre stand : énergie renouvelable, transition énergétique, permaculture ...

 

Derniers articles - Nos Actions

CHANTIER PARTICIPATIF

TERRE ET COULEURS

Le chantier a pour thème les enduits de finition en terre et les peintures écologiques. Il sera encadré par un professionnel. Les participants seront logés et nourris.  Besoin : quatre personnes stagiaires pour la semaine du 23 au 27 avril 2018 sur la commune de Rodelle (arrondissement de Rodez, canton de Bozouls).

Renseignements et inscriptions : Patricia Lacombe, par téléphone au 06 71 34 60 41 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

AVENIR DE L'AGRICULTURE

L’agriculture en 2035 sur les aires urbaines de ville moyenne d’Occitanie.

Si l’agriculture et son aval immédiat (industries agro-alimentaires, commerce de gros...) représentent des secteurs importants de l’économie des agglomérations de taille moyenne, peu d’entre elles ont engagé des analyses prospectives dans ce domaine alors que l’agriculture occupe souvent la majorité de leur espace. Canopée a participé à certains de ces ateliers. Nous vous présentons ci-dessous la trame des séminaires organisés, les communes concernées et quelques éléments de la synthèse de cette réflexion, toujours en cours

Lire la suite...

NOTRE-DAME-DES-LANDES

Abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : ou l’art de décider…


Dans l’exercice du pouvoir, il faut convenir que sur ce dossier, les gouvernements précédents se sont enlisés dans les zones humides du bocage Nantais. En revanche, il n’aura fallu que huit mois à Emmanuel MACRON et à son gouvernement pour appréhender la complexité de ce dossier, sortir de l’ornière et trancher.
L’association Canopée salue ici leur courage et accueille cette décision avec une joie et un soulagement immenses.

Lire la suite...

CLIMAT 2020

2018, année cruciale pour sauver le climat 

« Nous ne pouvons pas rester sans agir. Aujourd’hui, l’esprit se révolte contre le sort qui est promis à l’homme. Nous n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique »

Pour faire adopter un traité européen finançant la transition énergétique, rejoignez-nous !

Lire la suite...